Love Addict : un partenariat Groupe MinuteBuzz

À l'occasion de la sortie en salles du film Love Addict le 18 avril, Metropolitan Filmexport s’est associé au groupe MinuteBuzz pour promouvoir le film sur les réseaux sociaux. La production de 4 vidéos originales, diffusées sur les marques médias MinuteBuzz et FRAICHES, ont permis de réaliser une campagne touchant le cœur de cible du film au sein d'un écosystème centré sur Facebook.


La campagne MinuteBuzz x Love Addict en bref

  • Une campagne commençant le 27 mars, pour terminer au week-end de sortie
  • Écriture et production de 4 vidéos originales par les marques médias MinuteBuzz et FRAICHES
  • 4 diffusions de contenus fournis par Metropolitan (bande-annonce, extraits du film...)
  • + de 2M de vues de vidéos
  • Un taux d'engagement moyen de 7 %
  • + de 50 % du cœur de cible identifié touché

 

« Coache-moi si tu peux ! »

Pour les équipes de MinuteBuzz, le pitch du film a naturellement fait sens : Gabriel, alias Kev Adams, est un love addict, un amoureux compulsif, qui a du mal à se limiter à une vie émotionnelle stable. Jusqu’au jour où, lors d'un énième dérapage impliquant cette fois sa vie professionnelle, il décide de se prendre en main. C’est alors à Marie-Zoé, incarnée par Mélanie Bernier et « love coach » dans le film, que va incomber la lourde tâche de l'aider.



 

Dans l'équation ? Un casting identifié auprès des 18-34 ans, un scénario adapté à des situations de la vie quotidienne, une esthétique de promotion pop : le matériau initial semblait d'emblée répondre au positionnement d' « Entertainment provider » des marques médias du groupe MinuteBuzz.

À l'aune des contenus publicitaires de plus en plus présents sur les réseaux sociaux, et en parallèle des changements d'algorithmes déclassant les contenus de nombreuses pages, la collaboration s'est portée vers une campagne de brand content permettant de générer de l'engagement autour du film Love Addict.

 

Plus de 2 millions de vues de vidéos

Avec plus de 2 millions de vues de vidéos et un taux d'engagement moyen de 7 %, les résultats de la campagne à J+5 jours de la sortie du film sont probants ; plus encore lorsque l'on sait que les marques peinent à retrouver un équilibre sur les réseaux sociaux à la suite des récentes modifications apportées par Facebook aux types de publications qui s'affichent dans les fils d'actualité de ses utilisateurs.

Pour faire émerger le film Love Addict sur les réseaux sociaux, une réflexion menée de concert entre le groupe MinuteBuzz et les équipes marketing de Metropolitan, en coordination avec l'agence MyMedia, a permis de prendre deux décisions clés dans la réussite de la campagne :

  • La réalisation de vidéos en production originale – par opposition à la curation
  • Des communications complémentaires sur deux marques médias – MinuteBuzz et FRAICHES

Des métiers médias au service de la promotion

Depuis la prise en main de studios de production internalisés en juin 2017, les équipes de MinuteBuzz ont opéré un changement stratégique : limiter les contenus de curation (montage d'images issus de la culture populaire) au profit d'écritures ad hoc, tant pour les contenus éditoriaux que pour les contenus de marque.

Un choix qui permet aujourd'hui à MinuteBuzz de mieux appréhender le déclassement des publications par Facebook, puisque privilégiant la durée de visionnage moyenne plutôt que la portée à tout prix.

« Metropolitan nous a fait confiance dès le début pour l'écriture des scripts avant le tournage » témoigne Hélène, chef de projet chez MinuteBuzz pour la campagne. Un client qui nous a fait 4 fois autant confiance, puisque 4 vidéos originales ont été produites - contre une moyenne d'un unique contenu sur la majeure partie des campagnes du secteur culturel.

 

Ils sont FRAICHES !

Dans la continuité du parti pris de production originale pour la campagne, les contenus produits par le média FRAICHES apportent une réelle complémentarité aux contenus produits par le média MinuteBuzz. Loin de ne parler qu’aux femmes, puisque plus d'un quart des abonnés de FRAICHES sont des hommes, le média a été le moyen de jouer la carte du contrepoids pour Metropolitan : « Dans un premier temps, nous avons poussé le naturel contrepoids du personnage de Kev Adams, en affirmant que les femmes aussi sont des séductrices », raconte Laetitia, chef de projet chez FRAICHES. « Ensuite, le test du love coach, en cherchant à abolir les stéréotypes, a permis de mettre en avant la curiosité du média FRAICHES sur des sujets qui peuvent paraitre triviaux à l'origine. »

Bilan de l'opération ?

Un partenariat complet, où toutes les parties ont trouvé leur compte :

  • Des équipes médias dont l'identité a pu s’exprimer dans l'écriture
  • Un distributeur qui « a eu envie de partager en interne et entre amis » les contenus
  • Des audiences qui semblent avoir positivement été engagées, à l'image d'Alex qui a « trop hâte de le voir »

On signe le prochain ensemble ;) ?

‹ Retour au blog
Farah Hamelin